Créer son propre cabinet de kinésithérapie ou rejoindre une maison de santé pluridisciplinaire ? Cette question taraude les futurs kinés libéraux, qui doivent choisir leur avenir professionnel.

S’installer comme kiné libéral, une ambition et plusieurs opportunités ?

On sait que la très grande majorité des étudiants en Masso kinésithérapie se destinent à une installation en tant que kiné libéral, tournant le dos à la voie hospitalière. Cela n’est pas sans poser de problèmes pour les établissements de santé. Mais même si le futur kiné libéral a déjà une idée précise de son avenir professionnel, il doit se préparer à peaufiner sa décision en répondant à plusieurs questions :

  • Le kiné libéral souhaite-t-il s’installer seul ou exercer avec d’autres masseurs kinésithérapeutes ?
  • S’agit-il d’une création d’un cabinet de kinésithérapie ou du rachat d’une structure déjà existante ?
  • Lors de son installation en tant que kiné libéral, le professionnel va-t-il se consacrer à l’exercice dans son cabinet ou envisage-t-il d’effectuer des visites à domicile ?

Depuis plusieurs années, une nouvelle forme d’exercice s’offre aux kinés libéraux. En effet, les maisons de santé pluriprofessionnelles, les MSP, représentent des structures, qui sont favorisées par les autorités publiques. Permettant de lutter efficacement contre la désertification médicale, les MSP garantissent aussi, pour les autorités publiques, des regroupements entre les professionnels médicaux et paramédicaux, répondant à une nouvelle philosophie de la santé publique en France.

Pourquoi s’installer dans une maison de santé pluriprofessionnelle pour un kiné libéral ?

Les MSP regroupent donc des professionnels médicaux mais aussi des paramédicaux, qui exercent tous sous forme libérale. Pour le kiné libéral, s’installer dans une MSP lui garantit de pouvoir retrouver l’indépendance, qu’il recherchait, puisqu’il sera en charge de se constituer, de développer et de fidéliser sa patientèle. En revanche, il peut compter sur la structure même de la MSP pour optimiser ce développement. Les MSP ne constituent pas seulement un avantage pour l’installation du kiné libéral mais concernent bien tous les professionnels de santé. Ainsi en 2016, près de 10 % des médecins généralistes exerçaient dans ce type de structure. Preuve supplémentaire du succès des MSP, la Caisse Nationale d’Assurance Maladie a enregistré une hausse de la rémunération conventionnelle de ces MSP de … 96.7 % à 35.6 millions d’euros.

Mais les attraits de ces maisons de santé ne se limitent pas à cette seule attractivité. Les MSP permettent aussi au kiné libéral de sortir de l’isolement, qui est apparu pendant longtemps comme un des principaux griefs exprimés par les professionnels. En rejoignant ou en intégrant, dès le départ, une maison de santé pluridisciplinaire, le kiné libéral se décide pour un projet de santé, une véritable charte définie par l’ensemble des praticiens présents sur la structure. L’exercice coordonné, notamment à travers des réunions de coordination, représente une des caractéristiques essentielles de ces MSP, et l’Assurance Maladie a pris en compte ce type d’exercice, puisque des nouveaux modes de rémunération prennent en compte ce travail commun.

Le travail en équipe, une solution pour mieux exercer en tant que kiné libéral autonome

Rejoindre une MSP pour un kiné libéral ne signifie pas de renoncer au travail en toute autonomie. En revanche, les professionnels de santé vont pouvoir profiter de la structure. Les MSP représentent, le plus souvent, un des moyens pour disposer de locaux plus vastes et mieux équipés. Les investissements collectifs, soutenus plus aisément par les autorités publiques tant sur un plan national que régional, assurent aussi une mutualisation des moyens matériels et humains.

Par exemple, le secrétariat d’une maison de santé pluridisciplinaire constituera une charge partagée par l’ensemble des professionnels présents sur le site. Pour le kiné libéral, l’attrait peut aussi donc être économique, d’autant plus que l’exercice partagé évoqué ci-dessus conduit la MSP à adopter des systèmes de partage des dossiers de santé, systèmes d’informations pouvant aussi être bénéfique au kiné libéral dans son exercice quotidien.

Enfin, intégrer une MSP permet aussi de répondre aux attentes et aux besoins des patients eux-mêmes Si ces derniers conservent leur liberté de choix, ils apprécient le plus souvent de ne pas avoir à multiplier les déplacements entre la visite au médecin généraliste et la séance auprès du kiné libéral.

C’est donc un choix, qui peut s’imposer naturellement à celle ou à celui, qui souhaite s’installer en tant que kiné libéral. Cette tendance devrait même se renforcer dans les années à venir, puisque les autorités publiques ont décidé d’accélérer le déploiement de ces MSP sur l’ensemble du territoire. De là à ce que les maisons de santé pluridisciplinaires ne deviennent la règle, il n’y a qu’un pas, et celui-ci pourrait bien être franchi dans les années à venir.

Et vous, exercez-vous en MSP ? Quels sont les atouts qui vous ont poussé à choisir ce mode de fonctionnement ? Ou au contraire, quels sont les obstacles qui vous empêchent de franchir le pas ?