Financer son installation ou l’achat de nouveaux équipements implique le plus souvent de faire appel à une source de financement extérieur. Le Crowdlending peut répondre aux besoins et aux attentes du masseur kinésithérapeute libéral.

Le financement de l’installation du kiné libéral, une obligation de résultats

Si 80 % des masseurs kinésithérapeutes exercent sous une forme libérale ou mixte, les raisons de ce choix varient d’un professionnel à l’autre. Cependant, l’attractivité de cette forme d’exercice mais aussi la rémunération plus attrayante qu’en milieu hospitalier font partie des causes les plus fréquemment citées. Cela n’empêche pas, que le kiné souhaitant s’installer en libéral devra répondre à de nombreuses obligations tant sur un plan médical et administratif (déclaration d’installation auprès de l’ordre régional des masseurs kinésithérapeutes, inscription auprès de l’Assurance Maladie de son lieu d’installation, …) que sur un plan purement financier.

Le financement de l’installation d’un kiné libéral reste en effet une des tâches essentielles, et réussir à boucler son budget dépendra bien évidemment du projet de chacun mais aussi des apports financiers et matériels. Si la création d’un cabinet de kinésithérapie peut s’avérer coûteuse, le kiné libéral pourra préférer intégrer une maison de santé ou s’associer à d’autres kinés libéraux pour mutualiser les investissements. Dans la quasi-totalité des cas, le masseur kinésithérapeute devra cependant trouver un financement extérieur pour parachever son budget d’installation. Plusieurs voies existent désormais, puisque le kiné libéral n’est plus contraint de recourir au traditionnel crédit bancaire.

Entre Crowdlending et financement traditionnel, les réponses apportées aux kinés libéraux

Dans son projet d’installation, le masseur kinésithérapeute libéral aura pris soin de détailler les apports financiers et matériels, avant de demander les aides auxquelles il peut prétendre. Le kiné libéral, souhaitant s’installer dans une zone géographique considérée comme « très sous-dotée » ou « sous dotée » par l’Agence régionale de Santé (ARS), permettra notamment de percevoir une aide forfaitaire annuelle mais aussi de bénéficier d’une prise en charge d’une partie des cotisations sociales. D’autres aides ainsi que des dispositifs locaux peuvent aussi bénéficier aux kinés libéraux. Ces derniers devront cependant réussir à financer leur installation, en faisant appel au crédit bancaire traditionnel ou en privilégiant le Crowdfunding, ce financement participatif qui séduit de plus en plus d’investisseurs. Le Crowdlending reste une des formes de ce financement participatif, les plus prisée par les masseurs kinésithérapeutes libéraux comme par bon nombre d’autres travailleurs indépendants. Il permet de lever des fonds auprès de particuliers ou de personnes morales. Pour le kiné libéral, le Crowdlending est un emprunt, contracté auprès d’un nombre plus ou moins important d’investisseurs, à un taux plus attractif que ceux proposés par le système bancaire traditionnel. Ce financement participatif pourra se substituer à un prêt bancaire traditionnel, même si le plus souvent, il est un complément à ce dernier.

Les atouts du financement participatif pour l’installation d’un kiné libéral

L’intérêt économique du Crowdlending (des taux d’intérêt plus bas) se renforce aussi par une grande facilité d’utilisation. Les plateformes proposant le financement participatif permettent ainsi aux kinés libéraux d’échapper à la lourdeur des procédures des établissements bancaires traditionnels. Le Crowdlending permet également une plus grande rapidité dans la mise à disposition des fonds, ce qui constitue un atout considérable pour un masseur kinésithérapeute cherchant à s’installer ou à s’équiper de nouvelles machines notamment.

Mais le Crowdlending représente aussi une opportunité pour le kiné libéral de se faire connaitre. En effet, outre les tableaux financiers devant permettre de juger de la viabilité et de la rentabilité du projet, le dossier de Crowdlending sera également constitué d’une présentation détaillée du projet du kiné libéral. Par cette présentation, il s’adressera à des investisseurs à la recherche d’opportunités financières d’une part mais aussi à des investisseurs locaux, préoccupés par le développement du tissu économique de leur ville ou de leur région. Ce sera donc le moyen de disposer d’un relai pour promouvoir l’ouverture d’un cabinet de kinés libéraux ou pour souligner l’investissement réalisé dans de nouveaux équipements. Les investisseurs du kiné libéral deviennent alors des relais de communication et donc de croissance. C’est un autre avantage de faire appel au Crowdlending, puisqu’en recherchant le « financement par la foule », le kiné libéral bénéficie, dès le départ, d’un bouche à oreilles bénéfique au lancement de son cabinet.

Et vous, avez-vous fait appel au Crowdlending pour vous installer ? Envisagez-vous de le faire pour vos prochains investissements ? Pourquoi ?