Êtes-vous obligés d’ouvrir un compte bancaire professionnel dès lors que vous avez choisi de vous installer en tant que kiné libéral ? La question peut se poser à celles et ceux, qui se préparent à se lancer. Si certaines situations n’imposent aucune obligation, la tranquillité et la sérénité doivent amener à ne pas considérer le compte professionnel comme n’étant qu’une dépense contrainte.

L’ouverture d’un compte professionnel, obligatoire ou non pour les kinés libéraux ?

La question peut se poser à celles et ceux, qui souhaitent s’installer en tant que kiné libéral. La loi impose l’ouverture d’un compte bancaire professionnel pour les sociétés alors que l’obligation n’existe pas pour l’entreprise individuelle. Le kiné libéral, comme les autres professions libérales, peuvent donc choisir d’utiliser leur compte perso, voire d’ouvrir un compte personnel à des fins professionnelles. Ainsi, les kinés libéraux exerçant en SEL, comme la SELARL notamment, se doivent d’ouvrir un compte professionnel dès la création de l’entreprise, ne serait-ce que pour verser le capital social. Depuis 2015, les libéraux exerçant sous le régime du micro BNC, ex statut des auto entrepreneurs, doivent avoir un compte bancaire dédié (sans que la loi impose l’ouverture d’un compte professionnel stricto sensu).

Se dispenser d’un compte professionnel peut faire économiser plusieurs dizaines, voire centaines, d’euros par an. Car le compte professionnel a un coût, même si ce dernier n’offre aucun avantage par rapport à un compte personnel. La tentation peut alors être grande de ne pas passer par cette ouverture, qui est cependant fortement conseillée. Car les atouts d’un compte bancaire professionnel ne sont pas liés à la seule gestion financière du cabinet mais recouvre bien d’autres aspects, que les kinés libéraux doivent prendre en compte dès le moment de leur installation.

A quoi sert exactement un compte bancaire professionnel quand on est kiné libéral ?

Il existe plusieurs raisons justifiant cette prise de décision. La plus importante reste bien de différencier votre activité de masseur kinésithérapeute de votre vie personnelle. Les flux financiers, liés à votre activité professionnelle, sont donc isolés puisque concentrés sur ce compte alimenté par vos seuls revenus de kiné libéral.

D’autre part, en choisissant le compte professionnel, vous facilitez le travail de comptabilité, que vous le fassiez vous-mêmes ou que vous l’ayez délégué à un cabinet spécialisé. L’automatisation du traitement des données est alors possible, contrairement à un compte mixte où les flux financiers ne concernent pas exclusivement votre activité de kiné libéral.

Enfin, en cas de contrôle fiscal notamment, vous facilitez votre défense et vous vous prémunissez contre toute confusion, qui pourrait vous être néfaste. Le contrôle fiscal professionnel pourrait alors être étendu à un contrôle personnel, et les saisies opérées sur un compte mixte auraient des conséquences graves sur votre situation personnelle.

Finalement, le compte bancaire professionnel est-il conseillé pour les kinés libéraux ? 

La réponse est affirmative comme pour toutes les autres professions libérales. Le kiné libéral gagnera en praticité au quotidien (principalement dans ses relations avec ses patients et ses partenaires) et en confort dans la tenue de sa comptabilité. Mais il optera aussi pour la solution capable de lui assurer tranquillité et sérénité en cas de contrôle. C’est donc un choix à faire dès l’installation de son cabinet libéral.

Ceci étant dit, rien ne doit empêcher le kiné libéral de faire jouer la concurrence en demandant des devis à plusieurs établissements bancaires. L’apparition des banques en ligne a suscité une concurrence plus importante dans le domaine bancaire avec des tarifs de plus en plus attractifs. Le compte bancaire professionnel représente certes un coût, mais ce dernier ne doit pas être exagéré, et la concurrence en la matière permet de bénéficier de tarifs attractifs accessibles à tous les kinés libéraux. 

Il est à noter, que tout kiné libéral a droit à un compte bancaire professionnel. Si plusieurs établissements venaient à lui refuser ce droit, le kiné pourrait alors, comme tout professionnel, se tourner vers la Banque de France, qui contraindrait alors un établissement bancaire à procéder à cette ouverture de compte.

Et vous, avez-vous hésité à ouvrir un compte bancaire professionnel ? Quelle est votre situation par rapport à cette problématique ? Quels conseils pourriez-vous donner en la matière ?